Debout Les Pauvres

Ensemble formons un collectif citoyenneté afin de réagir au sacage du pays mené par une politique qui oublie que la richesse accumulée par des années de travaux, ne peut se faire sans nous, prenons en main notre destin et refusons l'ineluctable.

22 janvier 2010

LES REGIONALES NOTRE COMBAT

Amis, camarades, citoyens

Notre devoir est d’empêcher que la signification politique nationale de cette élection soit masquée. C’est à nous de ramener au combat civique des milliers de gens totalement désorientés qui ne croient plus en rien ni en personne. Ils s’abstiennent. Ils s’abstiennent de plus en plus. Que l’élection soit nationale ou locale. Comme on la vu aux municipales comme aux européennes. D’élections en élections, en France comme dans toute l’Europe la crise de la démocratie se traduit d’abord par ce silence grandissant de la voix du peuple. C’est la force et l’audace de nos propositions qui doivent convaincre que ça vaut la peine d’aller voter et non l’espoir d’illusoires rentes de situation ou les postures purement idéologiques !
Cette élection est trop importante pour le rapport de force. Il va tellement compter pour la suite du mouvement social ! Dans quelques semaines vont déferler des mesures d’une exceptionnelle gravité. Je n’en mentionne que deux exemples. La taxe carbone ! Elle revient. Elle défigure le combat écologiste pour en faire le prétexte d’une imposture fiscale, qui va accabler des années durant accablant les ménages, sans aucun profit environnemental mesurable! Et la nouvelle réforme des retraites ? Tous, vous savez quelle incroyable régression se prépare ! Disons alors franchement autour de nous qu’il n’y a qu’un seul et unique bulletin de vote intransigeant sur ce sujet : le notre. Voter POUR LE PARTI SOCIALISTE c’est voter pour un message, clair et net, de résistance tous azimuts. Je n’ai pas peur de le dire : nous ne cherchons à récupérer aucune lutte mais nous sommes d’accord pour être récupérés par tous ceux qui veulent lutter. Nous voulons que les régions soient un point d’appui des luttes. Nous voulons qu’elles montrent l’exemple social en introduisant les clauses de préférence sociale dans les attributions de marché public. Nous voulons qu’elles sortent complètement tous les services publics du champ du marché ! Nous voulons qu’elles accèdent à la propriété sociale des moyens de production
Cordialement
Raymond Hottin

Posté par deboutpauvres à 19:05 - Elections - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire