Debout Les Pauvres

Ensemble formons un collectif citoyenneté afin de réagir au sacage du pays mené par une politique qui oublie que la richesse accumulée par des années de travaux, ne peut se faire sans nous, prenons en main notre destin et refusons l'ineluctable.

18 février 2010

AVEC DARCOS RIEN POUR LES GOSSES

Bonsoir
C'EST VRAI IL est toujours bon de parler de ce brave Darcos
étude du grec et du latin, délire gouvernemental
Il y avait en France, l’année passée, un total de 546 054 élèves qui étudiaient le grec et le latin en France, faisant, ce que beaucoup de Français ignorent, du latin la seconde langue la plus étudiée après l’anglais. Eh bien d’après le Ministère de l’Éducation Nationale, il n’y en aurait plus que 149 467 cette année pour un total de 6880 établissements scolaires.
Alors on va rigoler : cela ferait 21 élèves en moyenne par établissement. Le Ministère de l’Éducation Nationale se fout... de la gueule.. de qui, là ? Même dans le plus faible des plus faibles établissements de ZEP ( Zone d’éducation prioritaire) il y en a plus.
Si je suis bon, je vais me dire qu’il faut accroître le recrutement des profs de maths pour faire de la formation continue en central, dans l’administration, et leur apprendre à compter... Parce que la plupart des collèges moyens que je connais ont en règle générale pas loin d’une cinquantaine à une centaine d’élèves en moyenne, en grec et en latin. Mais si je suis moins bon, je vais penser que c’est une intox pour supprimer des postes : et là, je vais me dire qu’ils sont carrément demeurés en central, parce qu’elle est un peu grosse l’intox et qu’il ne faut pas prendre les profs (notamment ceux de grec et de latin) et leurs élèves pour des ânes.
Y’a une troisième hypothèse, mais faut lancer un avis de recherche et préparer les pelleteuses pour trouver les charniers : 550 000 - 150 000 = 400 000. Donc, il y a eu 450 000 disparitions ou morts violentes en France. Point commun : tous des gamins qui étudiaient le latin et/ou le grec. Sacré Sérial-killer, celui qui les a liquidés.
Quand on pense que l’actuel ministre, Darcos,est censé être un agrégé de lettres classiques, on se dit qu’ils ne sont, finalement, jamais mieux trahis que par les leurs, ces pauvres profs de grec et de latin.
Cordialement
Raymond Hottin

Posté par deboutpauvres à 22:14 - Education - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire