Debout Les Pauvres

Ensemble formons un collectif citoyenneté afin de réagir au sacage du pays mené par une politique qui oublie que la richesse accumulée par des années de travaux, ne peut se faire sans nous, prenons en main notre destin et refusons l'ineluctable.

06 juillet 2010

La bataille des idées

Bonjour à tous

Analyse du collectif sur la bataille des idées à propos des retraites

Une bataille des idées d’une rare intensité c’est engagée sur l’avenir des retraites. Tout est mis en place par Nicolas Sarkozy et son gouvernement pour décourager les salariés, faire pression sur eux, tenter de les démobiliser, semer le doute et le trouble dans les esprits de chacune et chacun. Un seul et même objectif : imposer des choix de réforme des retraites qui soient inéluctables. Les messages sont bien préparés, les discours bien travaillés, les présences des militants de l’UMP et membres du gouvernement dans les médias sont journalières, la “pub” relais le message. Somme toute, tout cela est très bien orchestré. Le refus du journal l’Humanité de publier les quatre pages de publicité du gouvernement est un acte de courage contre la “propagande” gouvernementale .
Les propositions du gouvernement sont aujourd’hui connue de tous.
Malgré la formidable mobilisation du 24 juin qui a mis plus de deux millions de personnes dans les rues contre cette réforme. Rien n’y fait , le président et son gouvernement restent de marbre malgré les affaires qui touchent les membres du gouvernement, Woerth en tête.
L’enjeu est important, le président de la république et son équipe veulent aller vite très vite. Il ne veulent surtout pas que les salariés prennent conscience qu’il est possible de faire autrement , qu’il existe d’autres propositions qui vont dans le sens d’un progrès social.
Engager un grand débat national sur les retraites son avenir, mérite de prendre le temps il n’y a pas urgence! pourquoi une telle frénésie du gouvernement ? sinon que de répondre aux intérêts de quelques uns, du “fric” roi et du MEDEF, qui n’a jamais digéré la retraite à 60 ans et qui prône un retour rapide à 65 ans. Comme le déclarait Dame Parisot, “il faut sortir de ce tabou symbolique”, en parlant de la retraite à 60 ans, bref revenir cent ans en arrière au “bon vieux temps ou les salariés mourraient avant d’atteindre l'âge de la retraite”.
Pour beaucoup de salariés déjà, l’idée qu’il n’est pas possible de faire autrement gagne du terrain, les amies, les collègues, les voisins discutent mais pour autant chacun reste sur l’expectative d'éventuelles propositions communes à tous. Il reste l’alternative syndicale, mais est-ce suffisant ? Je ne le crois pas .Les syndicats proposent des pistes et des solutions réalistes qu’il convient de faire vivre: garantir la possibilité de prendre sa retraite dès 60 ans, des pensions d’au moins 75% du revenu net d’activité pour une carrière complète,faire contribuer tous les revenus, une autre politique de l’emploi, ou encore augmenter et moduler les cotisations patronales. A partir des propositions de tous et de chacun, Il serait vital de construire un front commun, une plate-forme commune à tous les syndicats et partis politiques de gauche, afin de répondre de manière cohérente et durable garantissant et renforçant le système par répartition.
Il ne faut pas laisser ni l’UMP ni le P.S seuls sur le terrain,et pourtant nous sommes socialistes.C'est toute la gauche qui doit se mobiliser Avec un P.S qui risquerait s’il arrivait de nouveau au pouvoir de ne rien remettre en cause, comme il a fait avec la réforme de 1993 (dite Balladur) si par “malheur le projet gouvernemental était mis en vigueur” .
Je le vois bien sur le terrain de la bataille des idées, le terrain reste à conquérir, l’enjeu est fondamental, à nous tous de construire notre avenir sur les retraites dans un “front commun de gauche”, pour ne pas laisser un” bipartisme “s’installer dans un débat UMP PS . La proposition de loi déposée par les partis de gauche à l’assemblée nationale doivent être un point d’appui important pour les luttes à venir

Et debout les pauvres

Raymond et Didier

Posté par deboutpauvres à 12:10 - Retraite - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire