Debout Les Pauvres

Ensemble formons un collectif citoyenneté afin de réagir au sacage du pays mené par une politique qui oublie que la richesse accumulée par des années de travaux, ne peut se faire sans nous, prenons en main notre destin et refusons l'ineluctable.

13 janvier 2011

L'Euro bat de l'aile

 

Chers(es) camarades

 le franc Suisse s'échange à 1,2612 franc pour un euro, enregistrant un nouveau plus haut historique face à la monnaie unique européenne après ceux de la veille. Quand sera t'il demain?

Face à la crise de la dette qui plombe l'euro, les investisseurs se précipitent sur le franc, considéré comme valeur refuge en raison de la stabilité politique et économique de la Confédération.

"Aucune issue ne paraît possible pour stopper l'ascension de la monnaie helvétique, qui pourrait atteindre rapidement la marque des 1,25" franc pour un euro, avertissent les analystes de la banque Pictet, dans une note. Selon ces derniers, "le scénario catastrophe est en place pour notre institut national" et "les investisseurs ne semblent intéressés plus que par le franc suisse".

La zone euro étant le principal destinataire des exportations helvétiques, la cherté du franc commence à peser sur les entreprises suisses qui perdent en compétitivité au fur et à mesure que le franc s'apprécie face à l'euro.

ça c'est un article de presse

La preuve par l'€euro, que la technocratie européenne bat de l'aile.

Une Europe qui ressemble à une grande famille dans laquelle tout le monde tire la couverture à soi et, qui au passage se sucre un peu sur le dos des autres.
L'utopie est née avec un élargissement à volo, invitant des États qui n'ont pas les moyens d'entrer au club.
peut-être que l' UE a été en parti créée par tonton, qui voulait en faire une grande puissance et avant tout éviter les 2 guerres qu'ont connu nos aïeux
Ce n'est pas grave, malgré la crise, l'UE financera leur adhésion avec le fric que la Suisse donne pour n'avoir le droit que de la fermer.
Heureusement, le peuple bâté helvétique n'a pas écouté le chant des sirènes, et a refusé d'entrer dans ce système. Au grand dam des partis bourgeois et autres groupes industriels qui aimeraient délocaliser au maximum pour économiser sur cette main d'œuvre qui coute si cher ici.
Pendant ce temps les technocrates de Bruxelles concoctent des tas de règles qui pourrissent la vie de millions de gens, car il ne faut pas oublier qu'un grecque avant d'être européen est grecque, au même titre qu'un breton reste un breton.
Une Europe avec des cultures différentes, l'idée est saugrenue de vouloir faire marcher tout le monde au même rythme selon le pas cadencé bruxellois.
La monnaie unique plombe le système des offres et de la demande, elle s'euthanasie elle même par le jeu de sa dépréciation face à la crise ambiante.
Je ne serais pas surpris que les pays de la zone euro subissent une déflation, ce qui entrainerait une vague de chômage massif.
Mais faisons confiance à Nicolas et Angela pour trouver la solution pour nous piquer encore un peu plus de fric. peut être un impôt ou une taxe, parce que le franc Suisse est trop fort par rapport à notre monnaie de Monopoly.
C'est toujours les mêmes qui s'engraissent par n'importe qu"el moyens
Fraternellement
Raymond Hottin, Didier collé et Boutche

 

 

Posté par deboutpauvres à 11:59 - Monnaie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire