Debout Les Pauvres

Ensemble formons un collectif citoyenneté afin de réagir au sacage du pays mené par une politique qui oublie que la richesse accumulée par des années de travaux, ne peut se faire sans nous, prenons en main notre destin et refusons l'ineluctable.

27 janvier 2011

Dépêche DE L'AFP : Tunisie

Chers(es) camarades

Dépêche DE L'AFP 

Un millier de manifestants réclamaient de nouveau, mardi matin, à Tunis, devant le siège du Premier ministre, la démission du gouvernement de transition dominé par des membres du régime déchu de l'ex-président Ben Ali. La grande majorité d'entre eux ont campé dans le froid pour la deuxième nuit consécutive sur la grande esplanade de la Kasbah, qui jouxte les bureaux du Premier ministre de transition Mohamed Ghannouchi, bravant le couvre-feu.

À peine réveillés, certains ont salué le drapeau et chanté l'hymne tunisien, avant de se remettre à lancer des slogans hostiles au gouvernement, sous les regards des militaires qui gardent la place. Des volontaires s'affairaient à distribuer du café et de la nourriture aux protestataires.

Nous devons espérer  que le peuple tunisien...

... Obtiendra rapidement l'instauration d'un gouvernement propre... Cela servira peut être de leçon à ceux qui, où que ce soit dans le monde, ont choisi de le faire dans les seuls buts de s'enrichir et du gout du pouvoir, et qui martyrise leur peuple... L'union fait la force, et un peuple qui a compris cela et qui réussit à chasser la peur devient un maître... Et doit agir à bon escient... Pour le bien de tous

La seule évidence que nous avons démontré est que les "analystes et les experts et les stratèges des pays occidentaux, n'ont pas compris grand chose à la sociologie du monde arabe, divers, multiple, et de plus en plus conscient des enjeux locaux, régionaux, internationaux. Une discussion avec des agriculteurs sans terre, des ouvriers journaliers, des ouvriers "hadhira" des chantiers municipaux, forestiers,  des jeunes filles et jeunes hommes, des étudiants... est mille fois plus féconde et plus consciente que les analyses des "experts des chaines européennes"... 

Maintenant la "rue" peut se manipuler, la rancœur est trop grande, le déséquilibre est trop injuste entre les régions, les personnes... 
processus rapide, mais l'immense tâche est devant nous. 
l'onde de choc va toucher les voisins, les pays dits modérés... et la mascarade de l'Occident braqué sur l'Iran devra clairement démontrer sa myopie. 

Il s'agit du monde arabe qui n'acceptera plus que le gaz soit vendu moins cher à Israël, que la volonté du peuple est au delà des calculs à court terme des USA/ Israël et  L'Europe... 
La résistance est un droit et que la justice est un droit universel... processus qui semble s'accélérer... attention

Dissolution de l'Etat = création d'une Constitution populaire

'Du passé faisons table rase" est stupide : il existe des aspects constitutionnels qui ont fait la preuve de leur efficacité. 
Citons : 

L'empeachment qui permet de révoquer en cours de mandat un élu qui a failli (ce serait bien utile pour notre Constitution de 1958 qui nous "oblige" (sauf a faire comme les Tunisiens) de conserver un imposteur pendant 5 ans. 

Le referendum populaire (telle la votation Suisse) qui permet au peuple de voter ses lois (Chez nous elles sont décidées par des "experts", souvent organisés au sein d'obédiences, et on voit le résultat notamment dans le domaine de la Justice)

Transition

Mes camarades, on ne peut pas tout passer au karcher sous prétexte de partir sur des bases nouvelles. Regardez en Europe de l'est, les communistes n'ont pas été traqués sous prétexte qu'ils avaient participé aux gouvernements soviétiques, au contraire certains sont encore présents dans les appareils d'Etat. 


Transition veut dire passer d'un régime à un autre, ça ne veut pas dire tout remplacer brutalement, faire sortir un gouvernement idéal de je ne sais quel réservoir de technocrates invisibles ou inexistants.

Suite aux conneries de notre Président et et de mam nos amis Tunisiens risquent de nous éviter pour un certain temps

Ça c'est dommage  

Il faut aussi dire que les syndicats et les partis  gauche ont pris fait et cause pour ce peuple dirigé par un tyran ,cela limitera peux-être les dégâts pour la suite

La politique, ce n'est pas David Copperfield.

Amitiés fraternité 

Raymond Hottin Didier Collé et Bout

Posté par deboutpauvres à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire