Debout Les Pauvres

Ensemble formons un collectif citoyenneté afin de réagir au sacage du pays mené par une politique qui oublie que la richesse accumulée par des années de travaux, ne peut se faire sans nous, prenons en main notre destin et refusons l'ineluctable.

02 mai 2011

P.S. Vous avez dit primaire

Chers (es) camarades
Vous avez dit primaire 

En fait le parti socialiste, afin de prouver son grand esprit démocratique, a décidé d'organiser des primaires. Celles-ci sont ouvertes à tous à la condition de faire en sorte de ne pas être choisis par les électeurs de ces primaires car l'élu doit être décidé à l'avance. Les électeurs sont chargés (comme en union soviétique) de confirmer l'engouement général pour celui qui aura été choisi à l'avance comme le seul méritant d'être le candidat du PS. Pour qui nous prennent-ils ? Si le futur adoubé veux se présenter maintenant, personne ne lui interdit de démissionner du FMI. Pourquoi ne le fait-il pas ?

Après un tel suspens, l'art de faire attendre des électeurs qui ne dorment plus, des propos entretenant le mystère et des phrases aux multiples interprétations, des nuits à réfléchir sur des candidatures éventuelles et des journées à jouer au chat et à la souris, enfin, nous allons en savoir plus. Enfin peut être.
Un parti comme le PS sombre lentement dans le nanar politico ridicule. Un tel feuilleton est l'éclatante preuve d'une incapacité à gouverner en toute quiétude et transparence. Trop de courant. Le PS surnage, mais l'unanimité de façade, une fois le polichinelle extrait de sa rose, ne pourra pas changer grand chose. Seul un dirigeant charismatique et historique peut engager la campagne avec une chance de victoire. Il n'y a pas ce profil en magasin, repassez bien plus tard. Le pire étant peut être que l'opinion publique est endormie depuis bien longtemps. Il y aura un postulant, le reste est déjà écrit.... De la surprise ! D$K ménage ses effets et s'en remet à ses fidèles sherpas pour préparer la voie royale où il n'aura plus qu'à apparaître au bon peuple qui l'accompagnera jusqu'au pied du trône, que dis-je, des autels ; démocratie ou pas l'essentiel n'est-il pas d'accéder aux pouvoirs ? Tous les pouvoirs si possible ; on assiste donc aujourd’hui à la guerre des sous-fifres, version chiffonniers, moi-moi-moi ! Et l'on en oublie les vrais intérêts du vrai peuple ; les promesses ? Demandez à Pasqua ! Quand on est multi-multi-millardaire et socialiste a-t-on besoin encore de quelque chose ? Caveant consule Dominique Strauss-Kahn semble s'être très bien accommodé à la place qu'il occupe (Merci Nicolas SARKOZY) et multiplier les marches avant-arrière en ce qui concerne la Présidentielle. Les Socialistes, éternels rêveurs sont pris par le "culte de la personnalité", et attendent un "messie" dont on ne sait s'il veut vraiment y aller ou non... Pendant ce temps, le camarade Hollande a lancé sa campagne et donc va peu à peu voir tous ceux qui, à gauche, en ont assez des " peut-être ben qu'oui, peut être ben que non" se rallier à son panache avec la complicité évidente de Madame Chirac. Devinez qui va être candidat chez les socialistes, c'est le dernier "thriller" à la mode..
Elle va être belle la campagne de 2012... Chicago des années 30 et Borsalino à Marseille, le tout assaisonné avec la salsa à la mafia... Coups tordus, insanités, insultes, vive la démocratie
Pauvre peuple ce n'est pas encore pour demain que tu vas bouffer du caviar
Bien fraternellement
Raymond Hottin - Didier Collé
Homme du peuple et près du peuple
La misère ne ce gère pas ,elle s'irradie 

Posté par deboutpauvres à 21:35 - Socialisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire